Edito

La gestion de centre-ville est un concept novateur apparu en France à la fin des années 90. Inspiré des expériences britanniques et belges, son but est de développer le commerce et l’activité économique des centres villes.

Le club des Managers est créé à l’horizon des années 2000, au moment où les acteurs économiques locaux  intègrent la nécessité de disposer d’une compétence indispensable pour jouer le rôle d’interface, de force de proposition et de mobilisateur autour de projets partagés.

Plus de 400 managers sont aujourd’hui recensés en France métropolitaine sous diverses appellations avec une émergence dans les DOM TOM.

Pour faire face à la multiplication des acteurs et des missions, le CMCV se veut être un outil de veille pour prévenir des difficultés et anticiper le devenir de notre métier.

 

En dépit de profils très variables selon les postes, les objectifs des managers restent les mêmes:

 

- Intégrer la dynamisation du centre-ville, des centres-quartiers à travers la composante commerciale,

- Faire du  commerce, de l’artisanat et des services, des vecteurs forts de l’attractivité du territoire

- Mutualiser les expériences et partager les bonnes pratiques,

- Fédérer les dynamiques individuelles pour réussir la ville de demain.

 

Le point essentiel de son métier réside dans sa connaissance du tissu commercial et à sa faculté de transposer ses acquis dans un domaine nécessitant un haut niveau relationnel et ce sur tout un territoire

 

Votre territoire est complexe? Vous avez des besoins spécifiques?

Trois métiers pour répondre à vos exigences

 

Qu’il s’agisse d’un Manager de Ville et de Territoire, d’un Manager de Centre-ville ou d’un Manager du Commerce, cette compétence deviendra rapidement une valeur ajoutée incontournable dans l’élaboration du schéma organisationnel et stratégique du développement économique des collectivités et des institutionnels.

 

Par des missions plus transversales pour les uns et plus concentrées sur le commerce pour les autres, nous devrons mettre en exergue les schémas de structures commerciales et définir le paysage des secteurs de l’économie et de l’attractivité du territoire pour les années à venir.

 

«Ensemble, accompagnons la vie locale du commerce des villes et des territoires»

 

Robert MARTIN

Président